Implantation

Le choix du modèle d’éolienne et la définition de l’implantation des éoliennes résultent de la prise en compte des différents enjeux locaux étudiés. Le respect d’une distance suffisante vis-à-vis des habitations, la volonté d’intégration du parc éolien dans le paysage local, la prise en compte des enjeux écologiques, le respect des contraintes techniques et la compatibilité avec les usages agricoles du site ont déterminé cette implantation.

La trame d’implantation

Les éoliennes du projet du Mont Hellet seront :

  • Eloignées d’au moins 540m de la ferme du Hellet (au-delà de la réglementation, 500m) ;
  • Eloignées d’au moins 2km des habitations des bourgs de Lucy et Baillolet ;
  • Eloignées d’au moins 100m des trois routes départementales ;
  • Eloignées d’au moins 170m de la ligne à haute-tension ; 
  • Eloignées des boisements présents sur la zone de projet.

Le modèle des éoliennes

Les éoliennes retenues pour le projet sont du modèle Nordex N131.

Elles mesurent 165m en bout de pale : le mât mesure 99m et les pales 65m.

Leur puissance unitaire maximale sera de 3 à 3,6 MW, la production totale du parc éolien est estimée de 35,7 à 38,1 GWh, soit la consommation en électricité d’environ 17 630 habitants.

Carnet de photomontages

Attention, si vous utilisez Internet Explorer comme navigateur pour visionner ce site, la suite de cette page ne s’affichera pas correctement.
Internet Explorer n’est plus un logiciel sécurisé, Microsoft vous déconseille son utilisation. Utilisez Edge, Chrome, Firefox…

Frange Sud-Est de Baillolet

Depuis la frange sud-est de Baillolet, le paysage est vallonné et composé de nombreux boisements et d’habitations dispersées. Les éoliennes s’insèrent en arrière-plan d’un versant de la forêt du Hellet et l’alignement des quatre machines est clairement visible, bien que ces dernières soient masquées partiellement par la végétation et le relief. Les pales émergent par intermittence et dominent la ligne d’horizon boisée dessinée par la forêt mais il n’y pas d’effet d’écrasement ou de miniaturisation sur la structure paysagère. Une seule éolienne est visible dans sa quasi-totalité

L’introduction du motif éolien avec le projet du Mont Hellet modifie néanmoins l’appréciation du paysage observé.

Glissez le curseur vers la droite pour voir la photo actuelle, et vers la gauche pour découvrir le photomontage avec les éoliennes

PM5 - EI - 120°_EKU PM5 - EF - 120° VF_EKU
Vallée de la Béthune

Depuis le fond de la vallée de la Béthune, le parc en projet n’est pas perceptible, masqué par la végétation dense au premier plan et par le relief boisé au deuxième plan.

Il n’y a pas de modification du paysage observé après l’introduction du projet éolien du Mont Hellet. L’écrin paysager dans lequel s’insère le domaine de Mesnières est donc préservé.

PM6 - EI - 120°_EKU PM6 - EF - 120° VF_EKU
RD 56

Au niveau de la RD 65, le paysage est relativement linéaire avec la présence en arrière-plan de la forêt du Hellet situé sur un plateau. Le parc du Mont Hellet s’inscrit  dans la continuité de l’axe de la voie et seules les pales des éoliennes émergent au-dessus de la végétation sans créer d’effet d’écrasement ou de miniaturisation sur cet ensemble boisé.

L’introduction du motif éolien modifie toutefois le paysage observé.

PM9 - EI - 120°_EKU PM9 - EF - 120° - VF_EKU
Bourg de Saint-Martin-l’Hortier

Depuis le bourg de Saint-Martin-l’Hortier, la vue est large et donne sur un paysage agricole et vallonné, rythmé par la présence de boisements et d’habitations.

Le parc du Mont Hellet est visible dans sa totalité en arrière-plan d’un linéaire boisé : la Garennes aux Reuilles et la forêt du Hellet. La hauteur apparente des éoliennes est importante puisqu’elle domine le relief ondulé.

PM12-EI-120°_EKU PM12 - EF - 120° - VF_EKU